Report Testament, Exodus, Backdawn à La Belle Electrique (26/05/2015)

Organisation : Metallian Productions

Crédit Photos : OliveYeahPhotographie

Mardi 26 mai 2015, 14h. Un homme de taille moyenne, en t-shirt noir arrive sur le parvis de la Belle Electrique. Se cale sur les marches de l’entrée, un précieux billet bien rangé dans sa poche arrière, regarde les nuages filer au loin. Tout l’après-midi, par grappes de 2 ou de 10, les metalleux viennent grossir une file d’attente en forme de fourche longue de 50 mètres. Des fans optimistes quémandent ça et là un billet à acheter. Plus aucune des 900 places que peut contenir la salle n’est en vente depuis plusieurs heures déjà. Pendant ce temps, à l'intérieur du bâtiment, les roadies et techniciens s'affairent pour peaufiner le montage des 14 tonnes de matériel des groupes livré en semi-remorque.

20 heures, les portes s’ouvrent pour laisser s’engouffrer les spectateurs. Premier contact avec le service de sécurité : file femme/file homme, palpation de sécurité, pas d’appareil photo autorisé en dehors des photographes accrédités.

Derrière le vestiaire et un coin dédié au merch, la salle se révèle. Elle se compose d’une multitude d’endroits différents à choisir selon l’humeur et la forme. A l’avant, une scène très vaste et relativement basse. Au centre une fosse. Au fond, des gradins permettent de s’asseoir sans louper une miette du concert. Sur les côtés des escaliers qui courent jusqu’à 2 balcons à double-niveau, dont un garni d’un grand bar bien achalandé. Cette architecture permet aux spectateurs de petite taille de profiter du spectacle. Très pratique aussi pour les personnes à mobilité réduite.

backdawnbackdawn2backdawn3

20h30 pétantes, la scène s’allume et BACKDAWN fait son entrée. Le quatuor annecien met de toute évidence quelques morceaux à se détendre. Pas facile pour nos thrasheux d’ouvrir la soirée avec une telle affiche. Enfin, ils finissent par s’épanouir et les premiers remous se font sentir dans la fosse. Bon travail pour ces gagnants de la Wacken Metal Battle 2014 !

Premier constat unanime : le son de la salle est excellent ! Où que l'on soit, on entend tout distinctement et harmonieusement. Et que dire des lumières ? Variées, bien dosées, elles mettent en valeur le show. Il faut dire que le plafond entier de la salle est greffé de spots et diffuseurs de fumée, ce qui laisse imaginer 1001 combinaisons de projecteurs et autant d'ambiances.

L'entre-acte au son de “Wrathchild” et autres “Electric Eye” est tout à fait dans le ton ! Malgré les 900 billets vendus, le public et aéré et il est facile de circuler jusqu’au bar. Tout le monde a le sourire scotché. A quelques pas des balcons, les fumeurs découvrent les balcons qui leur sont dédiés. 

exodus2exodus1

21h20, EXODUS entre dans l’arène. Un pogo monstre se met en place dès les premières riffs du groupe. Poings levés, micro-soli, séquences mélodiques enragées, dédicaces aux old-school et new-school, tous les ingrédients sont là pour déclencher d’énormes circle-pits. Une débauche de lumière et de décibels qui ne trompent pas durant 60 minutes. Le groupe a même fait monter sur scène un tout jeune fan à la fin du concert pour le faire participer au final ! Quel souvenir gravé dans sa mémoire d'enfant d'avoir joué quelques accords sur la guitare d'EXODUS !

Testament-1

testament211328887_1033011116721241_787668084_n11349915_1033011066721246_910613130_n

23 heures, TESTAMENT. Le groupe phare arrive triomphant ! 

Dès les premières notes, Chuck BILLY, en veste sans manches avec un patch  “Oakland CA” dans le dos, entonne  “I've been a prisoner, Trapped in by fear…”. Le public est très réceptif ! L’ambiance change dans la foule : moins de circle-pit, mais beaucoup plus de pogos !


De rares tentatives de slams semblent réprimées par le service d’ordre, probablement mal informé sur cette joyeuse tradition défoulatoire.  Tout au long du show, on a pu remarquer me très impressionnant jeu de  Steve DiGiorgio, avec ses basses à cordimétrie variable !


Pour honorer ce “Dark Roots of the Thrash II”, la setlist a fait la part belle aux 2 premiers albums, à savoir The Legacy et “The New Order”, qui ont occupé près de la moité du concert. Les musiciens rôdés enchainent les morceaux à un rythme effréné. Aucun temps mort à déplorer, juste de petites pauses pour sortir quelques mots à un public chaud bouillant et pour permettre aux musiciens de changer d’instruments de temps en temps.

 

Malgré toute l'énergie déployée sur scène, les musiciens ont l'air en pleine forme à la fin du concert. Impressionnant !

tsetament4

Bilan de la première date metal organisée à la Belle Electrique : Metallian Productions s’est montré à la hauteur d'un événement réussi qui a fait l'unanimité, encore une fois.

 

De prochaines dates sont déjà annoncées pour l'automne-hiver : Epica, Eluveitie, Accept… L'hiver sera metal ! 

 

Liens groupes:

http://www.backdawn.com/
https://www.facebook.com/Backdawnofficial

http://www.exodusattack.com/
https://www.facebook.com/exodusattack

http://www.testamentlegions.com/

testament3

 

Liens orga :

Metallian Productions
https://www.facebook.com/metallianprod
Photos Rights Reserved Olive Yeah Photographie. Merci Olive Yeah pour cette belle première collaboration avec The Dark Lodge !

La Belle Electrique

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*