Pyrenean Warrior Open Air 2018 : report

Pyrenean Warrior Open Air 2018 banniere

Les Pyrénées orientales sont une terre de vignoble, de culture fruitière et d'élevage en bord de Méditerrannée. C'est aussi un vivier de heavy metal où des passionnés organisent chaque mois de septembre un événement pour les puristes : le Pyrenean Warrior Open Air. Retour sur l'édition IV.

L'affiche copieuse est délibérement tournée 80's.  Des vedettes que les plus aguerris ont applaudi durant les années de gloire de la NWOBHM  : Grim Reaper, Medieval Steel, Oz, Scavenger, Venin…

Talonnés par de plus jeunes formations tout aussi fan de cuir et clous : Ambush, Attacker, Sign of The Jackal, …

 

Après quelques heures de route de Grenoble, nous arrivons sur le site au milieu du set de Scavenger. Le temps de voir que les Belges auraient bien mérité qu'on les voient en entier avec leur oldschool heavy/speed de bonne facture ! Le groupe s'est reformé récemment avec 3 nouveaux membres. Le tout sonne carré, la chanteuse sait mener la barque… Bref, la prochaine fois on décolle la veille de Gre ! D'autant que le site que nous foulons des pieds est en pleine la cambrousse aux abords du village de Torreilles. A deux pas des scènes, le camping sous la pinède accueille les tentes.

La scène, la "Shark Stage » dont le nom est entouré du logo de Manilla Road promet le meilleur. C'est justement ce groupe qui occupe l'espace sonore pendant les changements de set.

A 15h, les Italiens de Sign of The Jackal arrivent avec le soleil en pleine face. Avec leurs 2 albums studio et leur soif de scène, ils ont de quoi assurer 45 minutes de show bien heavy. Le chant de Laura "Demon's Queen" et son attitude naturelle en font un plaisir pour les yeux et les oreilles.

Sign of The Jackal

Venin, les Marseillais, savent délivrer du bon hard Français pour le bonheur de leur fan base venue  en masse. Ils ont su depuis les années 80 se forger une renommée qui dépasse largement la Cité phocéenne. les photos parleront mieux que moi. Parole aux images.

 


Ambush, ça m' "en bouche" un coin ! Un groupe à voir absolument sur scène. La foule du Pyrenena Warriors Open Air se déchaine rapidement, en même temps que les fûts se vident. Les musiciens enchaînent pose sur pose, en héritiers complétement assumés de Judas Priest.  Et en plus ils sont complètement accessibles hors scène !

 

OZ, nous ont fait l'offrande de jouer "Fire In the Brain". Une heure et 10 minutes de show avec un showman captivant. Le batteur, seul survivant du lineup originel a su reformer autour de lui. Un set mémorable. Les gars sont extra sumpas hors de scène. Pour moi, ce sera LA  découverte du festival. Un nom à retenir ! Merci le Pyrenean !


Coup de fatigue ? Trop de tisane ?… Qui sait, entre chien et loup, j'ai  besoin de me reconstituer un capital calories sous forme de Pizza artisanale au stand restauration. Attention, le stand de buvette délivre une excellente bière arisanale, ainsi que du kalimotxo (prononcez "kalimotcho" en basque et en espagnol), un cocktail à base de 50% vin, 50% cola.

ATTACKER ? ils nous ont bien attaqués ! de 19h50 à 21h. A coups de riffs et de baffes dans les fûts, les Ricains délivrent un speed à découdre les patchs. Avec leur verve, on comprend qu'ils aient convaincu leur label italien Metal on Metal. Le set reprend leur second album ” The Second Coming” pour célébrer en grandes pompes le trentième anniversaire de sa sortie.

Enfin, la nuit avançant, les têtes d'affiche se précisent. Medieval Steel est venu depuis Memphis  jusqu'en terre catalane pour jouer durant 1 heure 15 un set axé sur  : 21h20-22h35. C'est la première fois que le groupe foule les planches d'une scène française. Le public l'attend, certains fans encore séduits par leur show de 2013 au Keep It True. Pour ma part, je ne connais du groupe que les Dungeons Tapes et Anthology of Steel. J'en attends les rengaines et choeurs mais peu de morceaux au final de ces 2 galettes-là. Heureusement il y aura le brillant Warlords :  "High above a mountain  / Away from you all  / With laughter loud as thunder  / Will you heed the call ? " La voix du chanteur n'a plus la splendeur d'antan et est même un peu faiblarde sur certains titres. Les musiciens sont efficaces techniquement, actifs scéniquement mais la sauce ne prend pas pour moi. Je me consolerai en réécoutant les albums !

"Medieval steel cuts you like a knife 
Warriors on the battlefield 
Laying down their life for steel "

Enfin, alors que l'heure du crime approche, GRIM REAPER fait son apparition pour 1h30 de show. Le Pyrenean Warrior Open Air est généreux avec ses invités et son public, c'est vraiment un confort rare que d'avoir des prestations aussi longues. Et le public sera honoré par un frontman qui arrive sur scèneen chaise roulante. Très vite, porté par le feu de la scène, il se hisse sur sa jambe artificielle, les mains libérées par un casque-micro. S'appuyant habilement sur une canne, il prend la pose et exhorte le public à scander ses refrains et couplets.  Et ça marche ! je suis estomaquée par l'alchimie public – groupe sur Liar, Waysted Love, Lust for Freedom ou  encore Dead on Arrival . Il se déplace pour donner du volume à ses paroles, tel un warrior blessé mais increvable. Steve Grimett fait un énorme cadeau en reprenant Dio avec  clot le set avec un magnifique See you in Hell en fin de set qui résonnera longtemps dans la nuit.

 

La réussite du Pyrenean Warrior Open Air tient à sa programmation bien sûr, faite de groupes rares en France ou venus avec un set spécial, mais aussi à l'accueil chaleureux et à l'organisation sans faille. Un week end sous les pins, dans une ambiance bon enfant, avec des vrais fans respecteux de la tradition et des vraies valeurs du Heavy Metal, à savoir : des riffs, des patchs, des potes et de la bière ! Une recette qui attire plusieurs centaines de personnes dans un format amical et pas étouffant. Des gens venus de toute la France mais aussi de Belgique, avec de beaux specimens de bikers, l'Espagne a fourni son lot de moustachus, et même des Italiens.

Certains ont poussé le vice jusqu'à plonger un orteil dans la Méditerrannée à 2 pas. Les yeux pétillants, je me promets de revenir l'an prochain, pourquoi pas dès la veille certainement. Et pourquoi pas un festival sur deux jours qui commencerait le vendredi soir avec un vrai gros before ? Vive le Pyrenean  Warrior Open Air !

 

Organisation : Les Hordes Metalliques qui nous remercions chaleureusement ici !

Merci tout spécial à Winter Fall pour ses superbes photos. https://www.facebook.com/coin.coin.1804

Steve Grimmett's Grim Reaper

Medieval Steel https://www.facebook.com/Medieval-Steel

Oz https://www.facebook.com/ozofficial/

Venin https://www.facebook.com/

Ambush https://www.facebook.com/Ambushsweden/

Sign Of The Jackal https://www.facebook.com/SignOfTheJackal/

Scavenger https://www.facebook.com/ScavengerOfficialBand/

Pyrenean Warrior Open Air sur Facebook : www.facebook.com/pyreneanwarriorsopenair/

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*