Guillermo Izquierdo (Angelus Apatrida) @ Hellfest 2014

Ils sont espagnols et il n'est pas rare de les croiser au bar ou dans la foule après leur concert. Les gars d'Angelus Apatrida aiment en découdre et leur thrash le transpire. Depuis 2000, ils délivrent un thrash pur et puissant. Nikky Larsen et Walkyrie ont interviewé le chanteur-guitariste volubile et passionné.

The Dark Lodge : Salut, pourrais-tu te présenter ?
Guillermo Izquierdo : Je suis Guillermo Izquierdo, guitariste et chanteur d’ANGELUS APATRIDA d’Espagne.
Walkyrie : Qu’est ce que ça fait d’être le tout premier groupe à jouer pour le festival (NDRL : Hellfest 2014) ?

Nous avons beaucoup de chance de jouer au Hellfest.
Guillermo Izquierdo : Je pense que nous avons beaucoup de chance, oui bien sûr, de prendre du bon temps sur scène. Au final, on a une une large foule, ça donne un sentiment particulier d’être ici, même en tant que premier groupe.
Nikky : Est-ce la première fois que vous jouez au Hellfest ?
Guillermo Izquierdo : Oui, c’est la toute première fois. Nous avons déjà joué par ici en France, et à chaque fois que nous tournons en Europe. Ça pourrait être mieux, et j’espère maintenant que ça ne sera pas la dernière fois. 
En tournée, on devient comme des frères.Photo (c) Angelus Apatrida
Walkyrie : L’an passé, en 2013, vous avez fait une grande tournée réussie en Europe avec les groupes HAVOK et SAVAGE MESSIAH. Quels sont les meilleurs souvenirs que vous en gardez ?
Guillermo Izquierdo : je ne dis pas ça parce qu’on est en France, mais réellement, kl’un des meilleurs shows dont je me souviens était à Nantes. C’était de la folie quasi- complet. C’était p*** de bon ! Le genre de truc qui t’arrive qu’en tournée. Mais globalement, le meilleur est d’avoir la chance de connaitre aussi bien des groupes et d’être contents ensemble comme avec HAVOK et SAVAGE MESSIAH. On est comme des frères. Je dirais que le meilleur des tournées, c’est l’amitié. 
Il y a des gens qui t’attendent et tu dois donner tout ce que tu as.

Walkyrie : J’ai moi aussi un très bon souvenir de votre tournée, de vous l’été dernier au MOTOCULTOR, le public était en furie. Tu te rappelles ? C’était pareil la première fois qu’on y a joué il y a 3 ans. Ce n’est pas la même chose si tu joues à 10 heures du matin, en soirée ou la nuit. 
Guillermo Izquierdo : Bien sûr ! (rires). Comment j’aurais pu oublier ? Dans tous les cas, il y a des gens qui t’attendent et tu dois donner tout ce que tu as.

Les Japonais sont capables de t'attendre 2 heures pour t'offrir des cookies.

Nikky : Vous avez aussi tourné au Japon, tu en as ramené des souvenirs ?
Guillermo Izquierdo : Etre au Japon est incroyable. Ce que tu sais par la TV ou internet, c’est rien par rapport à être réellement là-bas. Tout est fou. Le pays, les gens sont spéciaux. Je pense que je n’ai jamais rencontré des gens comme les Japonais. Si reconnaissants, si gentils avec nous, à nous attendre une heure ou deux peu importe que ce soit la nuit, pour un autographe ou une photo, ils t’offrent un gâteau ou des cookies. C’est incroyable par ce qu’en même temps le show était de la folie. Les Japonais sont un des peuples les plus attachants que je connaisse.

Guillermo Izquierdo-Encyclope Metalicou

Nikky : Maintenant, focus sur la musique que tu joues. Quels groupes t’ont poussé à jouer de la musique ? 
Guillermo Izquierdo : J’écoute du heavy metal depuis que j’ai 8 ans. J’ai écouté des milliers et des milliers de groupes. Je dirais que ma principale influence, hein, mon groupe préféré de toujours est IRON MAIDEN et beaucoup d’autres groupes comme MEGADETH, BLACK SABBATH, OVERKILL, KREATOR, SEPULTURA, MACHINE HEAD, ANTHRAX, SLAYER. Je pourrais être comme ça pendant 3 heures à parler de groupes et de groupes… (rires). Je dirais donc que mon groupe préféré est IRON MAIDEN.

Sous Franco, dans les années 70, il était impossible de se procurer une guitare électrique.

Walkyrie : Dans les années 80, peu de groupes espagnols étaient assez connus pour jouer dans des festivals internationaux comme tu le fais aujourd’hui. Peut-être étaient-ils actifs mais je ne les connais pas. Aujourd’hui, il y a un pas mal de groupes espagnols célèbres : DARK MOOR, MAGO DE OZ, VALHALLA et …  ANGELUS APATRIDA. Es-tu fier de leur succès ? Peux-tu l’expliquer ?

Guillermo Izquierdo : Je dirais que le problème avec l’Espagne a été la dictature que nous avons eu jusqu’à il y a 40 ans. Tu sais avec Franco, il y a eu une guerre civile en 1936 et après cette guerre, ça a été l’Etat du franquisme. Rien de ce qui provenait de l’extérieur n’état bon pour le pays, enfin, c’est ce que le dictateur disait. Quand le dictateur est mort et que nous sommes passés à la démocratie, il y a eu un retard de décennies entières. Par exemple, il était impossible de posséder une guitare électrique dans les années 70. Donc je pense que la principale raison est ce retard. Ce n’est que maintenant qu’un grand nombre de groupes espagnols sortent d’Espagne.
Il y avait des groupes très prometteurs qui ne pouvaient jouer qu'en Espagne.
Je dois dire que dans les années 80, il y avait de bons et grands groupes mais qui ne jouaient qu’en Espagne. Je peux citer BARON ROJO qui tournait en Angleterre avec IRON MAIDEN dans les années 80. Nous avions un très bon groupe de thrash metal de Barcelone, LEGION. Ils ne sont plus actifs mais c’était un groupe vraiment prometteur. Il y avait donc une bonne scène dans les 80’s, tu sais, mais j’étais un gosse, je suis né en 1983…

ALBUM ANGELUS

Walkyrie : Que signifie le nom de ton groupe ?

Guillermo Izquierdo : pourquoi ce nom ? ça fait  14 ans que je me pose la question… (rires). Ça veut dire littéralement « Ange sans patrie », en un sens politique. C’est du latin.

Nikky : Nous avons vu sur la page Facebook du groupe que tu rendais homage à un certain “Cacahuete”. Qui est-ce ?
Guillermo Izquierdo : C’était un très bon ami à nous. Il est mort il y a 4 ans. Il était un des meilleurs musiciens que j’ai jamais rencontré dans ma ville. Il a été le premier à enregistrer notre première démo. Un mec très cool, un bon ami que chacun regrette.

 

"Et si on faisait une vidéo à la Mortal Kombat ?"
Nikky : Vous avez posté une vidéo avec un de vos morceaux, une vidéo marrante réalisée avec un dessinateur de BD où on voit une fille se bagarrer avec vous à la manière d’un Streetfighter … (rires). Comment vous est venue cette idée ?

Guillermo Izquierdo : Cette vidéo est venue alors que notre manager, Paco et moi étions en train de fumer de l’herbe et de boire de la bière  « Et si on faisait une vidéo à la Mortal Kombat ? avec 2 combattants ? »  et ça à commencé comme ça, juste en fumant. Ahaha …
 

Nikky : Merci d’avoir répondu à nos questions, on espère te revoir bientôt en France.

Guillermo Izquierdo : Rendez-vous à l'XTREME FEST à Albi, et le lendemain à Paris, je crois que ce sera le 2 et 3 août 2014. Donc à bientôt !

Walkyrie : Nous te souhaitons un très bon festival ! Merci Angelus Apatrida

www.facebook.com/angelusapatrida
http://www.angelusapatrida.com/

Crédit photo : page Facebook Angelus Apatrida. Merci !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*