Ravenous Altar Festival II, le 05/10/19 à Villeurbanne (69)


◐ Festival international Black / Death Metal sur une journée au CCO Villeurbanne (Lyon)
Oranssi Pazuzu – DATE UNIQUE EN EUROPE EN 2019 !!! – (Finland / Svart Records )
Decline Of The I – (France /Agonia Records)
Lvcifyre – (England / Dark Descent Records)
Acedia Mundi – (France / Throats Productions)
Ancient Moon – (International / Satanath Records )
Ultha – (Allemagne / Century Media Records )

Salut Vincent, tu es le président et le programmateur de l’association YTORMIS.
Peux-tu présenter l’association YTORMIS ?

Ytormis Productions est née des cendres d’une première asso que j’avais montée en 2015 quand j’étais au lycée, avec mon pote Ulric. L’asso s’appelait Leprosy Productions, nous avons organisé un concert de Manzer seulement, avant de créer chacun nos projets événementiels respectifs.
L’asso Ytormis telle qu’elle l’est aujourd’hui existe donc 4 ans. Nous étions un noyau de 4-5 copains au tout début, mais la plupart d’entre eux ont vite lâché l’affaire par manque de motivation. Mon compère de toujours, Boby, et moi avions envie de continuer à organiser des concerts. Nous avons demandé à notre ami John, claviériste d’Udyr et protagoniste d’une ancien asso grenobloise, de se joindre à nous. Nous sommes aujourd’hui les trois membres du conseil d’administration de l’association. Mais nous avons autour de nous un réseau et cercle d’amis, musiciens, bénévoles, techniciens, organisateurs,… qui nous aide très régulièrement lors des dates (S/O mes vrais négros, merci à vous!).
Nous avons toujours été basés à Lyon, et avons dès le début souhaité ne pas se poser de limites dans nos programmations, tant que ça nous parle. Même si, de part nos réseaux et les opportunités, on fait principalement du Black Metal. Nous avons tous des backgrounds musicaux très variés et éclectiques, et travaillons tous dans le spectacle.

Vous en êtes à la 2ème édition du RAVENOUS ALTAR FESTIVAL. Comment est venue l’idée à l’origine ? Quel est le but du festival ?

J’ai eu l’idée du festival lors du drama Ragnard Rock de l’été 2017. L’annulation du festival avait crée le torrent de problèmes que nous connaissons tous (même si à mon sens, certaines de ces histoires auraient pu être évitées si certains génies des internets n’avaient pas nourri d’infinis débats et rumeurs, notamment autour de la récupération de Saor qu’Ondes Noires avait organisé) et ça m’avait juste saoulé de voir tout le monde se tirer dans les pattes. Armé de pas mal d’espoir et de suffisamment de naïveté, j’ai proposé à tous les orgas BM de la région ce qu’ils pensaient d’organiser un festival en co-production. On est potes de longue date avec certains, donc tout s’est ensuite fait vite et facilement.
Le but du festival ? Tout simplement organiser le festival auquel on aimerait aller en tant que public, et surtout, continuer de faire vivre cette musique Black Metal que nous aimons tous profondément et pour laquelle on a envie de faire des trucs.
Comment avez-vous conçu l’affiche 2019 et de quoi es-tu le plus fier sur cette affiche  ?Notre entourage sait qu’on en a bien chié pour la programmation cette année, mais on est définitivement honorés d’accueillir ces finlandais fous de chez Oranssi Pazuzu.

Peux-tu présenter le warm up : pourquoi un warm up ? comment ça va se passer ?
Le Warm Up mettra un sous-genre que nous adorons en valeur, le Dark Ambiant. Le booking de Treha Sektori était une évidence dès le début de ce projet, d’autant que ça s’était très bien passé lorsque nous avions accueilli Throane au fest l’an dernier. On avait très envie de proposer quelque chose d’un peu plus « consistant » qu’une seule soirée. Deux soirs, même sur ce format, ça sonne déjà plus « festival ».La soirée aura lieu dans l’intimiste et sympathique salle d’A Thou Bout d’Chant, à Lyon. Ca sera une belle mise en bouche.Au passage, un grand merci à Rémi, d’Ondes Noires, d’avoir géré l’orga de cette soirée.
As-tu rencontré des difficultés lors de l’organisation ?Comme mentionné plus haut, la programmation de cette année a été un enfer à faire, et je pèse mes mots. Non pas qu’on n’ait eu aucun groupe disponible, mais le problème a été la tête d’affiche… Nous avons mis des mois avant de trouver une tête d’affiche disponible et abordable financièrement.

Veux-tu parler des partenariats si vous en avez ?

Depuis cette année, nous sommes en étroite collaboration avec nos copains Suisso-Français du label Asgard Hass. Ça fait des années qu’on se connaît, et ils nous ont proposé un coup de pouce cette année. On a dit go sans hésiter.

Qu’est-ce qui t’encourage le plus à programmer des concerts ?

Parce qu’il faut qu’il y’ait des concerts !! Quand j’étais très jeune et que je commençais à me rendre à des événements Black Metal, au-delà du plaisir fou que j’éprouvais à profiter du concert, j’étais plein de respect et d’admiration pour les organisateurs de ces concerts. Quand Wintermoon s’est viandé à cause de son (pourtant superbe) Black Arts Ceremony, ça a fait un putain de vide dans la région, plus rien ne s’y passait… J’ai toujours considéré qu’avec Ytormis, je ne faisais qu’écrire la suite de l’histoire commencée par ces assos qui m’ont fait rêver quand j’avais 18 ans. C’est donc la moindre des preuves de respect envers eux que de continuer à prendre la relève.   
Je te laisse le mot de la fin, un message si tu veux.

Cette année au festival, on aura des sandwichs pour tout le monde !

Longue vie au RAVENOUS ALTAR FESTIVAL !
www.facebook.com/pg/Ytormis.Productions

https://trehasektori.bandcamp.com/

https://throane.bandcamp.com/

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*